Recette de macérât d'ortie, tonifiant du cuir-chevelu et beauté du cheveux.

Mis à jour : juin 1


Contre la chute de cheveux, l'Ortie est redoutable ! L'ortie piquante apporte les minéraux et vitamines nécessaires pour renforcer les cheveux et leur rendre leur beauté naturelle.


Ingrédients :

Vinaigre de pomme : 500 ml

Racine d'ortie : 100 g



Mode opératoire :

1/ Récolter les racines d'Ortie

2/ Couper et laver les racines (garder les feuilles pour les cuisiner, comme pour faire le flan aux orties ici, ou le jus à l'ortie.

3/ Mettre les racines dans un bocal en verre transparent

4/ Recouvrir avec le vinaigre de pomme

5/ Dynamiser 3 semaines au soleil

6/ Filtrer après macération

7/ Mettre dans un flacon idéalement en verre ambré avec spray

Utilisation : Vous pouvez "sprayer" cette solution dans un verre d'eau, et appliquer sur les cheveux après votre shampooing, puis masser le cuir chevelu.




7 règles à respecter avant de partir cueillir les plantes sauvages



Commet extraire efficacement les actifs des plantes pour les mettre au service de votre beauté ? Il est important de savoir par quelles méthodes les préparer pour les intégrer dans votre routine capillaire.


Commençons par les différentes méthodes :


1- La macération

C’est la méthode d’extraction la plus douce des trois présentées. Elle consiste à simplement plonger la matière végétale dans une substance aqueuse ou grasse et à laisser faire la libération d’actifs. Celle-ci peut prendre jusqu’à 48 heures, c’est pourquoi il est important de laisser la préparation dans un récipient couvert, à température ambiante et à l’abri de la lumière pour ne pas la détériorer.

La macération est une méthode idéale pour les plantes ou parties de plante dont les actifs ne supportent aucune source de chaleur, typiquement les fleurs. Mais les poudres de feuilles séchées (sidr, moringa, pulpe de baobab) peuvent être macérées également dans des huiles. Ce notamment pour créer une synergie entre les deux corps.

2- L’infusion

Cette technique consiste à faire frémir de l’eau puis à rajouter ensuite la plante hors du feu. Le temps d’infusion peut être plus ou moins long selon la plante choisie et sa capacité à libérer ses actifs. L’infusion est idéale pour les corps qui supportent la chaleur mais dont les propriétés risquent tout de même d’être altérées si l’exposition est prolongée. Les feuilles se prêtent bien Ces feuilles peuvent également être macérées, la méthode sera toujours plus douce mais l’avantage de l’infusion c’est qu’elle prend moins de temps à préparer.

3- La décoction

Cette méthode d’extraction est la moins douce de toutes mais c’est en cela qu’elle convient aux parties dures de la plante. Elle consiste à insérer la matière végétale dans de l’eau, puis à porter le tout à ébullition quelques minutes. Retirer ensuite du feu et procéder à la filtration après refroidissement.

La décoction convient particulièrement aux écorces, graines ou racines. En effet pour libérer les actifs contenus dans ces parties il est d’abord nécessaire de faire éclater leur enveloppe protectrice.


La méthode d’extraction dépend donc de la plante concernée et de l’effet que l’on trouver avec le produit fini. Faire ses produits cosmétiques soi-même a toujours la côte. S’il ne faut pas jouer aux apprentis chimistes et bien étudier la question avant de se lancer dans certaines préparations, les recettes minutes peuvent dépanner.

Pour moi, l'ortie c'est la panacée, mais voici des exemples de recettes pour les addictes de plantes ayurvédiques : Kapoor Kachli et Bhringaraj.

La poudre de Kapoor Kachli est riche en antioxydants et pourvu de vertus fortifiantes, la poudre de Kapoor Kachli est l'ingrédient idéal de vos soins capillaires. Elle est réputée rendre les cheveux plus épais et brillants, stimuler leur pousse, tout en apportant une agréable odeur de propre à votre chevelure.

La poudre de Bhringaraj appartient à la famille des astéracées. Le nom sanskrit de cette plante signifie "maître des cheveux", car elle est connue comme l'une des meilleures plantes pour favoriser la croissance des cheveux.


Pour les deux plantes, vous pouvez choisir entre l'infusion ou le macérât. Si vous avez le temps, privilégiez le macérât.











Pour l'infusion

Quantité totale souhaitée d'infusion : 100 ml


Ingrédients :

Eau : 180 ml

Poudre de Bhringaraj et/ou de Kapoor Kachli : 20 g

Conservateur : 10 gouttes d'extrait de pépins de pamplemousse.

Choisissez une quantité appropriée à la quantité nécessaire dans votre formule en prenant un peu de marge pour compenser les pertes dues à la filtration.


Mode opératoire :

1/ Faire bouillir la quantité d'eau nécessaire.

2/ Peser la quantité de poudre à l'aide d'une balance.

3/ Ajouter l'eau bouillante sur la poudre de Bhringaraj ou de Kapoor Kachli.

4/ Laisser infuser 10-15 minutes.

5/ Après infusion, filtrer à l'aide d'un filtre à café ou d'un tissu propre adapté. N'hésitez pas à refaire une filtration, et malaxer le tissu pour faire sortir plus rapidement le macérât.

6/ Récolter le filtrat et laisser refroidir.

7/ Ajouter le conservateur.

8/ Mettre dans votre flacon (idéalement en verre ambré et avec spray).


Utilisation : Cette solution s'incorpore en massage sur le cuir chevelu avant un shampooing. Vous pouvez laisser reposer toute la nuit avant de faire votre shampooing le lendemain matin.

Pour le macérât aqueux

Quantité totale souhaitée d'infusion : 100 ml


Ingrédients :

Eau : 180ml

Poudre de Bhringaraj et/ou de Kapoor Kachli : 20 g

Conservateur : 10 gouttes d'extrait de pépins de pamplemousse.

Choisissez une quantité appropriée à la quantité nécessaire dans votre formule en prenant un peu de marge pour compenser les pertes dues à la filtration.

Mode opératoire :

1/ Peser la quantité de poudre à l'aide d'une balance.

2/ A l'aide d'un entonnoir à poudre, verser la poudre dans l'eau.

3/ Bien agiter afin de bien disperser la poudre dans le liquide.

4/ Laisser macérer 24h à l'abri de l'air et de la lumière en agitant à l'occasion.

5/ Après macération, filtrer à l'aide d'un filtre à café ou d'un tissu propre adapté. N'hésitez pas à refaire une filtration, et malaxer le tissu pour faire sortir plus rapidement le macérât.

6/ Récolter le filtrat et le transférer à l'aide d'une pipette propre dans un flacon hermétique préalablement désinfecté, et idéalement en verre ambré avec un spray.

7/ Ajouter le conservateur, et secouer le flacon fermé.

Utilisation : Cette solution s'incorpore en massage sur le cuir chevelu avant un shampooing. Vous pouvez laisser reposer toute la nuit avant de faire votre shampooing le lendemain matin.


LE CENTRE

Impasse de la croisée 5

1845 Noville-Rennaz, Suisse

LES HORAIRES

Du lundi au vendredi

8h00 - 18h00

Samedi

11h - 12h30

NOUS CONTACTER

info@centre-alliance.ch

T: 079 918 40 03