Régulation de la glycémie avec la méthode Wim Hof


L’exposition au froid régulerait les niveaux de sucre sanguin

L’exposition au froid augmenterai les niveaux d’adiponectine. Une étude a montré que les niveaux d’adiponectine augmentaient de 70% après une exposition au froid. C’est une donnée importante car, comme nous le savons à présent, l’adiponectine est une protéine impliquée dans la régulation de la glycémie. Des niveaux faibles d’adiponectine sont généralement associés à l’insulino-résistance.


Dans certaines études réalisés sur le rat, l’exposition au froid semble augmenter l’absorption de glucose dans les tissus périphériques – (en renforçant l’oxydation du glucose par des voies indépendantes de l’insuline).


Ce processus est très intéressant car il indique que l‘exposition au froid serait alors particulièrement bénéfique pendant un jeûne, et probablement pendant l’exercice, car améliorant la capture et la métabolisation du glucose dans les tissus périphériques (généralement moins sensibles à l’insuline pendant la phase de jeûne) en stimulant l’oxydation du glucose par des voies insulino-indépendantes.

L’exposition au froid permettrait ainsi d’améliorer la réponse du corps à l’insuline, en permettant au glucose d’être utilisé plus rapidement. La douche froide ou le bain froid est probablement l’un des meilleurs moyen de faire baisser la glycémie et d’augmenter la sensibilité à l’insuline. Une logique à prendre en considération pour les diabétiques de Type 2 cherchant à optimiser leur sensibiliser à l’insuline.


Conclusion

Le froid est un allié précieux dans la régulation du sucre sanguin et la sensibilité à l’insuline, y compris pour les tissus périphériques.

LE CABINET 

  • https://m.facebook.com/severineayurv
  • Instagram
  • Icône sociale YouTube

LES HORAIRES

ME CONTACTER