Méthode Wim Hof et perte de poids


L’exposition au froid aiderait aussi à perdre du poids

La graisse brune ou tissu adipeux brun correspond à un tissu spécifique présent chez tout les mammifères, particulièrement important chez ceux qui hibernent, chez les mammifères marins, ceux des régions froides et … chez les nouveaux-nés.

Les autres tissus sont la graisse blanche, la moelle hématopoïétique et le tissu adipeux beige).

La principale fonction de la graisse brune est la thermogénèse via la lipolyse des adipocytes. Elle vient notamment suppléer à une autre fonction importante : Le frisson qui est un réflexe destiné à réchauffer le corps. Ainsi, comme les bébés ne savant pas frissonner, ils disposent de davantage de graisse brune.

La graisse brune dispose de plusieurs composants qui vont nous permettre de comprendre pourquoi le froid agit sur elle. d’abords, elle contient beaucoup plus d’adipocytes que les autres tissus. Ensuite, elle dispose de davantage de mitochondries. Enfin, les propose de très nombreux capillaires car à un besoin plus important d’oxygène pour être mobilisée.

Sans rentrer dans les détails, lors d’une rencontre avec le froid, la graisse brune produit de l’énergie par la dissipation de protons et, en lieu et place de la production d’ATP, vient produire de la chaleur grâce à un mécanisme d’oxydation mitochondriale des acides gras, bien présents donc dans la graisses brunes. La riche vascularisation de la graisse brune permet alors d’une part la diffusion de la chaleur dans le corps (via le sang) et la mobilisation des triglycérides d’autres part. En gros, la graisse brune vous permet de vous réchauffer par l’utilisation de calories par l’utilisation de lipides (triglycérides) sanguins. L’absence de graisse brune ou sa raréfaction due à différents facteurs liés au mode de vie et à la nutrition, entraîne de facto une augmentation de la graisse blanche ou plus exactement un “blanchiment” de la graisse brune avec une baisse de l’activité mitochondriale 1.

La graisse brune est donc une graisse “active” qui permet de produire de l’énergie et de la chaleur en brûlant nos réserves de graisses.

L’exposition répétée au froid permet donc une mobilisation plus fréquente et plus marquée de la graisse brune et une augmentation de la dépense calorique. Son utilisation contrôlée permet par conséquent de contribuer à la perte de poids et à l’activation de mécanismes biochimiques résilients via la thermogenèse 2.

Alors, vous allez me dire : “Oui mais la dépense d’énergie par l’organisme est historiquement liée à une diminution de la longévité par une baisse de l’immunité”. Et ben non, l’exposition au froid, et donc l’augmentation de la consommation d’énergie est plutôt associée une amélioration de la longévité. C’est ce que suggère une étude confrontant un groupe de rat exposés au froid et un groupe non exposé au froid 3.

Par ailleurs, il a été démontré que le froid augmente les niveaux d’adiponectine, une protéine qui augmente la combustion de la graisse corporelle. Des niveaux bas d’adiponectine ont souvent été associés à un risque d’obésité.

Enfin, il semble que l’exposition au froid augmente l’activité métabolique globale 4

Conclusion :

oui, l’exposition au froid aiderait à perdre du poids plus rapidement, en dehors du sport et au repos par la mobilisation de la graisse brune. Vous voulez davantage de graisse brune ? Les aliments contenant des Capsinoïdes (comme le piment) maximisent les niveaux de graisse brune (mais attention à ne pas en abuser). Par ailleurs, notez que le melon amer fonctionne en synergie avec le froid pour créer et mobiliser davantage de graisse brune.

  1. https://www.joslin.org/news/joslin_study_identifies_good_energy_burning_fat_in_lean_adults.html

  2. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3726172/

  3. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/3781978

  4. https://www.jci.org/articles/view/60433

LE CABINET 

  • https://m.facebook.com/severineayurv
  • Instagram
  • Icône sociale YouTube

LES HORAIRES

ME CONTACTER