Les troubles de santé Pitta

Mis à jour : 22 août 2019

Pitta digère, assimile et transforme. Combinaison du feu et de l’eau, il a tendance a accumuler la chaleur qui peut être a l’origine d’un processus inflammatoire ou d’une production excessive d’acidité et de bile.



L’élément feu rend la peau de pitta sensible a la chaleur et a la lumière du soleil. Son feu digestif puissant le pousse a manger abondamment, rendant parfois sa digestion difficile. Le feu brûle alors tout, et le corps n’assimile plus bien les nutriments. Pitta étant un être qui vit en grande partie dans sa tête, il est sujet aux maux de tête et aux troubles visuels. Quand il est déséquilibré, pitta est enclin aux extrêmes. C’est ainsi qu’il teste ses propres limites quitte à se mettre en danger, d’où ses éclats émotionnels de type colère, jalousie, agressivité.



Comment rééquilibrer pitta


Attitude : La personne chez qui pitta est déséquilibré devra s’apaiser, retrouver la paix et la sérénité en appliquant retenue et modération à sa vie. Il est essentiel de cultiver le contentement, le plaisir et la satisfaction au quotidien, d’accepter et de faire la paix avec les conditions et les limitations du moment.


Habitudes de vie : Consacrer une partie de sa journée aux loisirs et aux relations plaisantes favorise la joie de vivre et le plaisir qui feront défaut lors d’un déséquilibre pitta. Une activité très efficace pour apaiser pitta consiste à se promener en pleine nature, à fréquenter des lieux verdoyants, les étendues d’eau et les rivières. La brise fraîche et la lumière de la lune contribueront aussi à l’apaisement. D’autre part, les fragrances sucrées et florales peuvent également aider à cet effet.


Alimentation : Une alimentation faible en gras, contenant davantage de nourriture fraîche et de crudités, est bénéfique pour pitta. Les personnes dont la nature est pitta auront d’ordinaire un appétit plus prononcé et il faut augmenter les portions en conséquence, sans pourtant exagérer. Les saveurs rafraîchissantes comme le doux, l’amer et l’astringent apaiseront pitta. On doit chercher à ce que ces saveurs prédominent, tout en évitant la saveur très piquante comme celle des piments forts et les aliments trop acidifiants. Dans cette catégorie on retrouve agrumes (sauf le citron, une exception), mangues, kiwi, ananas, tomates ainsi que les aliments raffinés tels que le sucre blanc, les farines blanches et le vinaigre blanc. Les légumes, surtout les verts feuillus comme le persil, aideront à diminuer l’acidité et les toxines de l’organisme.


Plantes médicinales : On cherche à diminuer l’acidité corporelle et les toxines lorsque pitta est en excès, notamment en aidant le foie et les reins à faire leur travail. Pour l’acidité, le chardon-marie, la chlorophylle liquide, le guduchi, la prêle, les fleurs de sureau, la feuille de pissenlit et l’ortie fonctionnent très bien. Parmi ces plantes, les deux dernières excellent pour tonifier les reins. Le foie sera supporté par des plantes comme le raisin des montagnes, la bardane, la racine de pissenlit, l’achillée millefeuille, la calendule ou encore le chardon-marie, mentionné précédemment. Lorsque la peau est affectée par pitta, le neem est une plante utilisée fréquemment en Ayurvéda qui fera des merveilles autant à l’interne qu’à l’externe.


Envie d'avoir des conseils ? Le cabinet ayurvédique vous propose un suivi nutritionnel personnalisé, et adapté selon vos besoins (maladie métabolique, troubles digestifs, perte de poids), ainsi que des traitements et massages ayurvédiques. Contacter le cabinet ici.


LE CABINET 

  • https://m.facebook.com/severineayurv
  • Instagram
  • Icône sociale YouTube

LES HORAIRES

ME CONTACTER