Le yoga pour équilibrer Pitta

Mis à jour : 16 août 2019



Pour réduire le dosha pitta exacerbé, il est nécessaire de calmer, détendre, privilégier la fraîcheur, sans esprit de performance !


Les postures pour équilibre pitta doivent favoriser le ralentissement du métabolisme en diminuant l'excès du feu digestif, agni.


L'excès de chaleur du corps est ainsi libéré. L'ouverture peut être au niveau des hanches, du ventre ou du coeur. Les postures "refroidissantes" basées sur les étirements, celles qui compriment le plexus solaire sont conseillées ainsi que les respirations "rafraîchissantes", permettant le retour au calme de l'ensemble du corps et du mental. Pour pratiquer, préférez les endroits calmes et frais, faites-vous du bien en douceur en mettant de côté votre tendance à la compétition. Evitez une pratique de yoga qui échauffe. Pitta l'est suffisamment ! Ne faites surtout pas d'ashtanga, yoga très dynamique ou de bikram, dans un environnement chauffé, mais du hatha yoga.


Votre séance de 15 minutes :

1. Commencez par faire 3 fois la respirations du lion.

2. Puis allongez-vous sur le dos, les mains sur l'abdomen et observez-le qui se gonfle à l'inspiration, et se dégonfle à l'expiration.

3. Faites 3 postures de votre choix (lâcher-prise, équilibre...).

4. Finissez par la respiration rafraîchissante (voir à la fin de cet article).



La respiration du lion - Simhasana

La respiration du lion est une respiration puissante travaillant sur les niveaux émotionnel et sur les énergies d'élimination. Elle a une action de purification sur le foie et permet de relâcher les tensions émotionnelles profondes.


Quelque soit la posture choisie, contractez tous les muscles du visage pour plus d'effet. Imaginez que ces contractions contiennent vos émotions. Inspirez par le nez et, à l'expiration, libérez vos émotions. Ouvrez grand la bouche, sortez la langue en touchant le bout de votre menton, en prononçant un long "A", et en louchant entre vos deux sourcils.



Posture de la demi-chandelle - Viparita Karani

Cette posture aide à éviter mais aussi guérir les varices, tout en étant favorable pour le coeur.



Etendue sur le dos, placez vos mains à plat sur le sol le long du corps. Tendez et joignez vos jambes. Redressez ces dernières à la verticale et dégagez le bassin du sol. Respirez avec l'abdomen et gardez la position tant qu'elle n'est pas pénible. Redescendez lentement et détendez-vous au sol avant de vous relever lentement.




La posture de "la charrue" - Halasana


1. Allongez-vous à plat sur le dos, joignez les jambes, et laissez les bras posés de part et d'autre du corps, mains à plat au sol. Puis inspirez en levant les jambes jointes en face de vous, sans les plier, pointes des pieds vers le ciel.

2. Expirez en décollant les hanches, le bas du dos : les jambes toujours tendues et jointes passent derrière la tête au moment où l'on va expirer. Inspirez à nouveau pour positionner les mains en appui sur le bas du dos. Dans une nouvelle expiration, les pieds vont venir toucher le sol au-dessus de la tête. Puis on repart en sens inverse :

3. Lorsque les pieds ont touché le sol, on les rejette vers l'avant avec lenteur et en laissant les jambes droites comme lors du premier mouvement. Les jambes doivent redescendre devant soi en restant droites, sans brusquerie.




La posture de l'enfant - Balasana

C'est par excellence la posture de récupération, de lâcher-prise, d'acceptation. Invite au calme et à l'introspection. Bon pour pitta qui peut facilement "sortir de ses gonds" et de lui-même !


1. Agenouillé, votre poitrine repose sur les cuisses, le front est posé au sol. Les bras étirés devant vous et relâchés sur les côté. A chaque expiration, arrondissez le dos davantage et relâchez bien le ventre. Relâchez tout le corps, appréciez cette détente et cette sécurité.




La posture de "la chandelle" - Sarvangasana



Appelée par certains la "reine des postures" en raison de ses nombreuses vertus, c'est une posture dite inversée, en équilibre sur les épaules et les jambes en l'air. Elle favorise la circulation, "refroidit" le sang, régule agni et apaise un mental bouillonnant ou colérique. C'est une posture que l'on aimait enfant !



1. Allongez-vous sur le dos. Basculez les genoux vers le front comme si vous vouliez faire une galipette arrière. Les coudes rapprochés du corps, soutenez votre dos avec vos mains au niveau des lombaires. Le dos doit-être à 90 degrés et vous reposez sur vos épaules. Puis redressez les jambes, les pieds tendus ou fléchis.



La posture des "pieds écartés" - Padottanasana

Cet asana apaise le système nerveux et les maux de tête, renforce et étire l'intérieur des jambes, le dos et la colonne vertébrale. Et calme le "feu digestif", en posture inversée comme dans la chandelle.



1. Debout, les jambes bien écartées et les pieds parallèles, les bras tendus à la hauteur des épaules. Basculez les épaules en arrière, baissez les bras et joignez vos mains dans le dos

2. Tendez vos bras en cherchant à les éloigner des fessiers. Fléchissez légèrement les genoux, penchez le buste en avant à partit des hanches.

3. Cherchez à déposer le sommet du crâne sur le tapis, le menton vers le sternum.

4. Laissez la colonne vertébrale s'étirer. La nuque est relâchée si elle n'est pas en appui au sol.

5. Et prenez vos chevilles avec vos mains. Sentez tout le poids du corps qui détend la colonne et l'effet apaisant sur vos pensées !




La posture de "la grenouille"

Cette posture d'étirement est bénéfique pour les personnes souffrant de diabète, ainsi que pour le pancréas et le coeur (autant de dérèglements que peut provoquer pitta en excès). Par ailleurs, elle évite les congestions dans la zone du bassin et réduit la graisses des cuisses, du ventre et des hanches.


1. Agenouillez-vous comme dans la posture de l'enfant mais avec les genoux écartés comme la grenouille ! Penchez-vous en avant avec les coudes fléchis. Le poids du corps repose sur les coudes et les genoux.

2. Evitez d'avoir le bassin trop vers l'arrière. Le bassin se place en avant des genoux. Evitez de cambrer le dos. La tête est relâchée.

3. Inspirez en gonflant le ventre et expirez en expulsant tout l'air vers l'extérieur.


La posture de l'arc - Dhanurasana

Cette posture aide à conserver la ligne.

1. Couché(e) à plat ventre, placez vos bras le long de votre corps. Amenez vos talons sur votre fessier puis saisissez vos chevilles en vous arquant le plus possible sans exagérer le mouvement.

2. Respirez lentement et régulièrement sur toute la durée de l'exercice. Revenez lentement en position allongée.




La posture du cobra - Bhujangasana

Très bonne pour renforcer vos fessiers et tout votre dos, la posture du cobra régule le système digestif et apporte également de la stabilité mentale. Cette posture est également très bénéfique pour Pitta.



1. Allongé sur le ventre, les mains posées au sol au niveau de la poitrine, les coudes rapprochés, les omoplates resserrées, les jambes sont tendues et les fessiers contractés.

2. A l'inspiration, avancez le menton vers l'avant du tapis comme si vous rampiez et redressez le buste par le haut du dos (comme si quelqu'un vous tirait par le menton). Levez doucement la tête et regardez légèrement vers le haut. Resserrez bien les coudes pour bien ouvrir la poitrine.


Posture du chien museau face au ciel - Panca

Cette posture s'inscrit dans la salutation au soleil... Elle peut être pratiquée séparément pour assouplir l'avant du corps.



Allongée à plat ventre sur le sol, les jambes écartées de la largeur des hanches. Déposez vos deux mains à plat de chaque côté de votre poitrine et tendez les bras, en gardant les jambes au sol et en décollant à peine votre bassin. Etirez la tête dans le prolongement de la colonne vertébrale. Faites 5 profondes respirations.


Posture du demi-pont - Ardha-setu-bandhâsanat

Excellente pour le dos, la posture fortifie la zone lombaire et la cage thoracique tout en étirant les abdominaux.



Respirez avec l'abdomen et gardez le menton vers la poitrine pendant toute la posture (ne tournez pas la tête à gauche ou à droite).


Posture du pont - Chakrasana

Cette posture ouvre la poitrine et assouplit la colonne vertébrale tout en tonifiant les muscles du haut du dos. C'est aussi un bon moyen d'améliorer la digestion.


1. Couchez vous au sol. Mettez les mains proche de vos oreilles, pliez les genoux.

2. Sur l'expiration, montez le haut du corps pour faire le pont.




Posture d'équilibre, jambe tendue

Cet asana exige une station debout sur une seule jambe.

Solidement campé sur vos jambes. Placez les mains sur les hanches, et fléchissez légèrement le genou gauche. Tendez ensuite cette jambe gauche. Vos hanches doivent rester à la même hauteur. Vous pouvez ensuite réaliser directement le guerrier numéro 3 (voir chez le dosha vata ici)



Posture de la vache ou Gomukhasana

Voici une excellente posture de yoga pour éviter les douleurs de dos et soulager la fameuse sciatique.


Gardez bien les deux fessiers au sol et grandissez-vous dans cette posture. Si vous n'arrivez pas à attraper vos mains, munissez-vous d'une sangle ou un torchon. Pour un étirement plus intense, penchez le buste vers l'avant en respirant profondément.




La posture de la Sauterelle - Salabhasana

Cette posture fortifie le dos (particulièrement le bas)


Etendue sur le ventre, mettez vos mains sous vos cuisses (facile), paumes tournées vers le sol, le long du corps (intermédiaire) ou devant vous (difficile). Inspirez en redressant vos deux jambes jointes. Respirez lentement et régulièrement. Revenez doucement sur le sol.




Posture du pigeon - Eka Pada Rajakapotsana

Cette posture peut soulager la sciatique et les douleurs lombaires car elle étire le dos et assouplit les fessiers et les jambes.

Vous pouvez descendre le buste vers l'avant pour un étirement plus intense tour en respirant profondément. Idéal à faire en fin de journée pour se relaxer.




La respiration "lunaire" - Chandra bedhana

Ce pranayama consiste à n'inspirer que par la narine gauche (la narine lunaire, à l'inverse de la narine droite, solaire). Il est rafraîchissant et s'avère très efficace pour vite vous ramener au calme !

Fermez la narine droite. Inspirez par la narine gauche. Fermez la narine gauche et expirez par la narine droite. A la fin de l'expiration, refermez la narine droite et inspirez par la narine gauche, etc.



Une autre respiration (pranayama) très rafraîchissante

Pitta a besoin d'expulser le trop-plein de nervosité avec des pranayamas axés sur une forte expiration. Il a également besoin de calmer son sang chaud avec des respirations rafraîchissantes.


Sitali, la repiration rafraîchissante par excellence !

Parfait après une bouffée de chaleur ou un coup de colère !

- Dans ce pranyama, l'inspiration se fait par la bouche, l'expiration par le nez. Après avoir expiré par les narines, sortez la langue "en tuyau" entre les lèvres arrondies. Inspirez par la langue comme si vous aspiriez l'ai avec une paille.

- Sentez le souffle frais entrer dans vos poumons et se répande à l'expiration dans tout votre corps (et surtout au niveau du système digestif !).

LE CABINET 

  • https://m.facebook.com/severineayurv
  • Instagram
  • Icône sociale YouTube

LES HORAIRES

ME CONTACTER