LE CABINET 

  • https://m.facebook.com/severineayurv
  • Instagram
  • Icône sociale YouTube

LES HORAIRES

ME CONTACTER

Le yoga pour équilibrer Kapha

Mis à jour : 16 août 2019



Il convient de redonner à kapha de la vitalité physique et mentale. de réchauffer le corps, de remettre la circulation de l'énergie en mouvement. En somme, un peu l'inverse de vata ! Et de stimuler le système digestif lourd et paresseux, au contraire de pitta. Privilégiez les postures debout "chauffantes" et d'ancrage qui apportent de la force et renforcent l'énergie comme la série des guerriers. Et des postures de flexion arrière avec ouverture de la poitrine et des poumons. Pour kapha, un yoga dynamique style hatha flow, vinyasa ou ashtanga, va redonner de la vitalité. Et le bikram, dans un environnement chauffé, va "réchauffer" kapha.


Votre séance de 15 minutes


Commencez pas la respiration du soufflet - Bhastrika

Cette respiration consiste à exagérer le mouvement de soufflet de votre abdomen. L'inspiration et l'expiration, par le nez, sont de même durée. A l'inspiration, rentrez bien l'abdomen. A l'expiration, gonflez-le-bien. Essayez de faire 40 cycles respiratoires par minutes.


Puis faites 3 postures de votre choix :


La posture de l'arbre "Vrksasana"

Elle apporte force, équilibre, vitalité et renforce la confiance en soi.




1. Tenez-vous droit comme un I, les pieds bien parallèles.

2.Puis déplacez votre poids sur la jambe gauche, solidement ancrée dans le sol.

3. Posez le pied droit à l'intérieur de la cuisse gauche. Vous êtes en équilibre sur le pied gauche.

4. Etirez les bras vers le haut et fixez un point devant vous. Tenez la posture autant que vous pouvez.

5. Puis changez de côté.









La posture du "guerrier" Virabhadrasana

Cette posture renforce les jambes, les épaules, les bras, favorise l'ouverture des hanches, développer l'équilibre et la stabilité, apporte de l'énergie, permet une bonne ouverture de la cage thoracique et améliore la confiance en soi, la détermination, le courage. Tous les ingrédients pour kapha !



1. Mettez-vous debout.

2. En expirant, faites un grand pas en avant et avancez encore un peu le pied avant.

3. En inspirant, fléchissez la jambe avant. Le genou se place à la verticale au-dessus du pied. Dans le même temps les bras montent au-dessus de la tête. Les mains se joignent et tirent en direction du ciel.

4. Relevez la tête. regardez en direction de vos mains.

5. Maintenez le bassin dans l'axe de la jambe avant. Maintenez la posture le temps que vous souhaitez en respirant profondément.




La posture de l'arc - Dharasana

Cette posture aide à conserver la ligne.


1. Allongé sur le ventre, attrapez vos chevilles avec vos mains et, sur une inspiration, redressez votre buste en poussant vos chevilles vers l'arrière.




La posture du chameau - Ustrasana

Posture pour stimuler le feu digestif. Attention, cette posture nécessite un dos en bon état et ne s'adresse pas aux débutants.



1. Agenouillé avec les genoux parallèles et écartés de a largeur du bassin. Redressez-vous en gardant les cuisses bien parallèles. Etirez-vous vers l'arrière et attrapez vos chevilles avec vos mains.




La posture de torsion de la taille - Kati chakrasana



La posture peut-être statique ou dynamique. Si elle est dynamique, expirez à chaque torsion.

1. Les pieds sont parallèles, écartés, les jambes tendues et ancrées dans le sol (ceci protège le dos).

2. En gardant le bassin de face et la colonne droite, comme un axe entre le ciel et la terre, faites un mouvement partant du plexus solaire pour engager le buste en rotation. Les bras sont libres et suivent le mouvement.

3. Amenez le regard le plus à droite ou à gauche possible à chaque torsion.




La posture du "bateau" - Navasana



1. Asseyez-vous, les mains au sol, les doigts pointés vers l'avant, penchez-vous un peu vers l'arrière et soutenez-vous avec vos mains.

2. A l'inspiration, ramenez les deux genoux vers le thorax puis, sur l'expiration, étendez vos jambes et vos bras à l'horizontale des épaules. Il vous faut trouver le point d'équilibre entre les os du bassin et du coccyx afin de pouvoir maintenir la position quelques respirations.

3. Maintenez la pose de 15 à 30 secondes puis relâchez doucement.




Posture du cobra - Bhujangasana

Très bonne pour renforcer vos fessiers et tout votre dos, la posture du cobra régule le système digestif et apporte également de la stabilité mentale. Cette posture est également très bénéfique pour Pitta.



1. Allongé sur le ventre, les mains posées au sol au niveau de la poitrine, les coudes rapprochés, les omoplates resserrées, les jambes sont tendues et les fessiers contractés.

2. A l'inspiration, avancez le menton vers l'avant du tapis comme si vous rampiez et redressez le buste par le haut du dos (comme si quelqu'un vous tirait par le menton). Levez doucement la tête et regardez légèrement vers le haut. Resserrez bien les coudes pour bien ouvrir la poitrine.


Posture du chien museau face au ciel - Panca

Cette posture s'inscrit dans la salutation au soleil... Elle peut être pratiquée séparément pour assouplir l'avant du corps.


Allongée à plat ventre sur le sol, les jambes écartées de la largeur des hanches. Déposez vos deux mains à plat de chaque côté de votre poitrine et tendez les bras, en gardant les jambes au sol et en décollant à peine votre bassin. Etirez la tête dans le prolongement de la colonne vertébrale. Faites 5 profondes respirations.


Demi-flexion avant debout - Ardha uttanasana

Vous allez étirez vos jambes et votre dos grâce à cette posture.




Posture de la cigogne ou flexion - Uttanasana

Cette flexion avant est très bonne pour étirer les ischio-jambiers (muscles à l'arrière des cuisses) et le dos.


Si vous avez des problèmes de dos, gardez les genoux pliés. Dans tous les cas, pensez à rapprocher le ventre des cuisses et respirez doucement avec le ventre en relâchant la tête. Visualisez la colonne vertébrale conne une chute d'eau tombant par-dessus le bord du bassin. Le maintien de la tête penchée en avant apporte du sang frais au cerveau. Redressez-vous très doucement sur une profonde inspiration.


Posture du chien tête en bas - Adho Mukha Svanasana

Cette posture est excellente pour le dos et l'assouplissement des jambes. Elle ressemble à un chien qui s'étire.


Si vos talons ne touchent pas le sol, aucun problème.

Pensez à monter les hanches vers le plafond. Regardez votre ventre et respirez profondément avec l'abdomen. N'oubliez pas de tourner les épaules vers l'extérieur.



Posture du chien tête en bas, jambe levée - Eka Pada Adho Mukha Svanasana

Cette posture renforce l'ensemble du corps.



A partir de la posture classique du chien tête en bas, levez la jambe vers le ciel en gardant les hanches alignées. N'oubliez pas de pratiquer avec l'autre jambe par la suite.


Posture de l'aigle - Garudasana

Vous allez travailler votre équilibre tout en tonifiant les chevilles et en assouplissant vos hanches.



Pensez à fixer un point devant vous pour garder l'équilibre. Le croisement des bras et des mains permet d'étirer le dos et les épaules.















Posture du pigeon - Eka Pada Rajakapotsana

Cette posture peut soulager la sciatique et les douleurs lombaires car elle étire le dos et assouplit les fessiers et les jambes.



Vous pouvez descendre le buste vers l'avant pour un étirement plus intense tour en respirant profondément.



Flexion des jambes écartées et les doigts crochetés - Prasarita Padottanasana

Cette posture est un excellent étirement des jambes et du dos.



Si vos mains ne touchent pas le sol, mettez une chaise devant vous et posez vos mains sur elle. Relâcher sur l'expiration. Redressez-vous en douceur em déroulant chaque vertèbre les unes après les autres, la tête en dernier.




La posture du crâne qui brille.

C'est l'un des pranayamas essentiels du yoga, aux mille et une vertus, dont celle de redynamiser l'énergie vitale et stimuler agni.


1. Inspirez profondément. Expirez profondément en relâchant tout l'air des poumons. Faites une légère inspiration et expirez par le nez une fois par seconde en ramenant l'abdomen par l'arrière (c'est la contraction de l'abdomen qui expulse l'air). Ne contractez surtout pas la gorge.


2. Si cette respiration est trop difficile en expirant par le nez, expirez alors par la bouche en faisant le "Tchou tchou" d'une locomotive. C'est aussi efficace.