L'ayurvéda dans votre quotidien

Mis à jour : 2 août 2019

Comment appliquer les principes de l'Ayurvéda dans vos choix alimentaires ? Explorez pour cela les "Gunas".


L'Ayurveda semble dégager une certaine aisance, comme s'il s'agissait d'une seconde nature. Dans un monde complexe, l'approche de la guérison par l'Ayurveda est simple et très personnelle. Vous pourriez même vous demander d'où vient cette aisance de l'Ayurveda. La réponse est fondamentale : l’Ayurveda vous montre comment votre corps est naturellement lié à la nourriture, aux maladies et à l’environnement.


L’approche naturelle de l’Ayurveda vis-à-vis de la nourriture peut être comparée à celle de porter un pull par temps froid - vous n’y pensez pas, vous le faites seulement quand vous avez froid. Porter un pull ne donne pas l'impression de faire de gros efforts, mais vous rend la vie plus facile. L'Ayurveda a une approche similaire de la nourriture. Beaucoup d'entre nous, pour une raison ou une autre, n'ont pas de mots pour exprimer ce que la nourriture nous fait ressentir. Dans le premier exemple, il est possible que vous ne sachiez pas si vous devez enfiler un pull ou, dans ce cas, à quel moment manger des carottes ou une pizza.


L'Ayurveda vous aide à exprimer vos expériences avec la nourriture de manière significative. Il met en évidence ce que vous avez peut-être déjà ressenti au sujet des aliments, en leur donnant un sens et en vous montrant la valeur thérapeutique de vos expériences. Cette approche expérimentale de la médecine est connue par les praticiens sous le nom de méthode Guna. La méthode guna est à la base de la pensée ayurvédique et de la contribution la plus précieuse de l’Ayurveda à votre pratique de santé personnelle. La technique est simple, pratique et viscérale, vous permettant ainsi de comprendre facilement la nature des aliments, vos déséquilibres et ce dont vous avez besoin pour guérir, ou vous sentir simplement bien.


Vous commencez par traduire ce que vous pourriez ressentir après un repas en utilisant les gunas énumérés ci-dessous. Une fois que vous avez traduit vos expériences dans ces gunas, l'Ayurveda vous indique également les gunas dont vous avez besoin pour rétablir l'équilibre. Bien qu'il existe théoriquement des milliers de gunas, autant qu'il y ait de sentiments, les praticiens du monde entier ont vaguement convenu que les 20 gunas ci-dessous sont les principaux.


Comme ils se concentrent sur la construction de votre relation à la nourriture, ces gunas vous montrent comment devenir un "poète de la médecine plutôt qu'un bibliothécaire". En nutrition occidentale, vous pouvez vous retrouver bourré de données, faits et chiffres. L’approche occidentale, bien que valable, peut vous laisser dissocié de vos sentiments et de votre intuition et incapable de prendre des décisions par vous-même. Les gunas vous reconnectent à la relation naturellement saine entre votre corps, vos aliments et l'environnement.


Les gunas vous montrent comment choisir des aliments en utilisant le ressenti et l'intuition. Ils classent les aliments par effet plutôt que par contenu nutritionnel. Cette méthode vous aide à créer une relation viscérale et instinctive avec votre nourriture. Vous ne vous sentirez pas submergé par votre relation avec les aliments de la même manière que vous le feriez avec des données engourdies.


Par exemple, les piments créent une expérience chaude alors que les concombres en créent une fraîche. Le pain est lourd tandis que les salades sont légères et rafraîchissantes. Le beurre est gras et lisse tandis que le pop-corn est sec et rugueux. Le poivre noir est vif tandis que le fromage est terne. Ces effets peuvent sembler subtils au début, mais cela devient vite une seconde nature.


Une fois que vous maîtrisez les gunas de la nourriture, vous pouvez également utiliser la méthode du guna pour traiter vos maux. Par exemple, dans l'Ayurveda, vous pouvez traduire votre congestion des sinus en gelée, lourde et froide, car c’est la sensation de congestion des sinus que vous ressentez. Ce concept n'est pas nouveau ni unique à l'Ayurveda.


Pour lutter contre les déséquilibres et rétablir votre santé, vous devez choisir des aliments contenant des gunas opposés à votre maladie. La chaleur/le piquant du poivre noir équilibre la pâleur gluante de la congestion des sinus. La légèreté d'un bouillon fait maison neutralise la lourdeur. La chaleur du curcuma dissipe le froid. Comme vous pouvez le constater, la sélection d’un remède à la maison devient plus évidente lorsque vous nommez vos maladies avec des émotions/adjectifs (chaud, froid, huileux, sec, épais, rugueux, mou, dur, trouble...) . C'est une question de pratique.


Voici des exemples parmi les 20 gunas :

Le froid - sèche, apaise - vous le trouvez dans le concombre, la coriandre

Le chaud - dilate, enflamme - vous le trouvez dans le vin, le piment

Le huileux - nourrit, hydrate - vous le trouvez dans le fromage, l'huile d'olive

Le sec - absorbe, vieillit - vous le trouvez dans la canneberge, le céleri

Le lourd - stabilise, renforce - vous le trouvez dans la viande rouge, le blé

Le brusque - irrite, fait rougir, stimule - vous le trouvez dans le piment, le poivre noir...


Les trois doshas Vata, Pitta et Kapha décrivent trois relations entre les gunas. Certains gunas ont tendance à avoir des affinités les uns avec les autres. Par exemple, votre peau se dessèche en hiver, ainsi le froid provoque une qualité sèche (Vata). Lorsque les tissus sont irrités, ils deviennent enflammés et les arômes piquants augmentent la qualité de la chaleur (Pitta). Lorsque vous mangez des aliments lourds, votre métabolisme est déprimé. Par conséquent, les aliments lourds provoquent un rhume (Kapha). Les trois relations entre les gunas sont :

Vata : froid, sec, léger

Pitta : piquant, chaud, huileux

Kapha : lourd, terne, gras


Vous avez un profil Vata, vous devrez donc l'hiver chercher le chaud, le lourd, le huileux, le visqueux, l'épais, le liquide, le mou, le statique...


Vous avez un profil Pitta, vous devrez l'été chercher le froid, le sec, le rugueux...


Vous avez un profil Kapha, vous devrez au printemps et en hiver privilégier le léger, le brusque, le chaud, le sec, le rugueux...


J'ai cité les saisons, car en effet, il faut s'adapter au climat... Le pitta sera heureux d'une soupe chaude en hiver, et le Vata ou Kapha sera heureux de prendre des épices rafraîchissantes (cumin, fenouil, coriandre...), au lieu des épices qui réchauffent (piment, curcuma, cannelle...).


Comme expliqué à de nombreuses reprises, à vous de tester en fonction de vos émotions du moment même. Chaque jour est différent, un jour vous aurez froid, vous irez vers le chaud, et vice versa.


Voir la liste des 20 gunas ici.


Envie d'avoir des conseils ? Le cabinet ayurvédique vous propose un suivi nutritionnel personnalisé, et adapté selon vos besoins (maladie métabolique, troubles digestifs, perte de poids), ainsi que des traitements et massages ayurvédiques. Contacter le cabinet ici.



LE CABINET 

  • https://m.facebook.com/severineayurv
  • Instagram
  • Icône sociale YouTube

LES HORAIRES

ME CONTACTER